Loi Wargon est-elle déjà en étude?

Loi Wargon est-elle déjà en étude?

Emmanuelle Wargon est une haut-fonctionnaire de 49 ans. Elle était ministre de la Transition Écologique sous le gouvernement d’Édouard Philippe et est devenue, depuis le 6 juillet 2020, ministre déléguée au logement.

Son parcours : diplômée de HEC, de Sciences Po Paris, de l’ENA. Sa carrière débute en 1997 en tant qu’auditrice et conseillère à la Cour des Comptes. Puis, en 2007, elle intègre le cabinet de Bernard Kouchner comme conseillère technique. En 2006, elle est alors directrice adjointe à l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP). Un an plus tard, elle travaille pour Martin Hirsch et prend en charge le pilotage du RSA (revenu de solidarité active). Elle est également nommée secrétaire générale des ministères chargés des affaires sociales puis déléguée générale à l’emploi (2012-2015). Elle obtient un poste au sein du groupe Danone en 2015 : elle est alors directrice générale avec la prise en charge de la responsabilité sociale d’entreprise (RSE). Elle devient, par la suite, secrétaire d’Etat aux côtés de François de Rugy à la Transition écologique et solidaire. Depuis ce remaniement ministériel, le ministère du logement est rattaché au ministère de la Transition Écologique, désormais au commande Barbara Pompili.

Une ministre axée sur la rénovation énergétique du bâtiment

Emmanuelle Wargon, avec l’accompagnement du Président de la République, Emmanuel Macron, a pour objectif d'accélérer la rénovation thermique des bâtiments, avec la signature du programme Actee2. Ce programme garantit aux collectivités territoriales 100 millions d’euros d’aide pour rénover leurs bâtiments. Ce plan a aussi pour objectif de proposer des solutions écologiques et économiques durables et d’inciter les français à investir, avec un fond bien plus écoresponsable. Les acteurs du logement (des agents immobiliers en passant par les HLM) ont souhaité rappelé leurs enjeux individuels afin de défendre au mieux leurs propres intérêts. Une mission qui peut se préciser à l’automne 2020.

Une ministre déployée sur la défiscalisation immobilière

A l’instar des lois Robien, Scellier, Pinel, une loi Wargon pourrait être envisagée. Après une redynamisation du secteur de l’investissement locatif (loi Robien), une réduction d’impôt sur le revenu en fonction de l’investissement (loi Scellier), une réduction d’impôt calculée sur le prix d’achat de logements neufs / réhabilités (loi Pinel), la loi Wargon pourrait concerner une relance de l’économie immobilière forte. L’investissement immobilier est toujours au cœur de l’actualité et figure parmi les projets les plus forts des français. Une défiscalisation immobilière, -comme la loi Denormandie, visant la rénovation thermique des logements-, pourrait voir le jour pour les locations. L’Etat aurait l’intention de s’attarder sur une réduction d’impôt sur le revenu plus conséquente, selon la durée de location du logement.

La ministre du Logement a aussi souvent travaillé avec Julien Denormandie auparavant. La ministre s’est aussi engagée à mener ces “combats” et à “continuer” ce que Denormandie proposait. De plus, selon elle, “il est possible de concilier logement, développement de la ville et écologie”. La relance est lancée ! Un plan d’attaque pourrait sortir dès la rentrée.