La crise sanitaire : une augmentation des locations meublées de type classique

La crise sanitaire : une augmentation des locations meublées de type classique

Les confinements successifs des années 2020 et 2021 ont vu l’offre de logements meublés augmenter de manière impressionnante. Ce boom s’explique par le fait que de très nombreux studios et petits appartements loués sous le régime de touristique Air BNB, ont vu la demande diminuer dramatiquement en raison de la crise sanitaire. Un grand pourcentage des propriétaires s’est donc tourné vers les logements meublés classiques qui présentent toujours, de nombreux avantages.

Quelques chiffres et une brève analyse du marché immobilier des locations meublées

Déjà en 2020, des études ont montré une hausse de l’offre des locations meublées qui variait entre 15 et 30 % selon la région. Dans quelques zones urbaines, ce pourcentage a même atteint les 50 %. Cette augmentation correspond plus au moins au déplacement des locations touristiques vers le marché de la location meublée traditionnelle. En dehors du fait que les touristes pendant quelques mois durant la crise sanitaire, ont disparu de l’horizon, l’interdiction de certaines régions (Charente maritime, Pyrénées Atlantiques, Bretagne…) des locations touristiques a impacté les propriétaires de logements Air BNB.
On constate que le marché immobilier de la location meublée classique touche principalement les biens de petites superficies. 67 % sont en effet, des studios ou T1 et l’immense majorité de ce type de locations concerne les étudiants, jeunes actifs ou encore des personnes en mobilité professionnelle.

Le logement meublé classique : une valeur sûre

L’absence de touristes peut mettre en danger les finances du bailleur, parfois débiteur d’un emprunt hypothécaire qu’il ne peut plus rembourser. Certains propriétaires ont choisi de vendre leur bien immobilier pour faire face aux charges de leur crédit. La majorité a préféré transformer le logement touristique en logement meublé classique.
Celui-ci constitue sans aucun doute, un investissement sûr et encore, très rentable. Le fait que la primo accession a été rendue difficile en raison de la situation économique particulièrement difficile ces derniers mois a augmenté la demande en logements.
Le taux du crédit immobilier est resté relativement bas. L’acquisition d’un bien immobilier destiné aux locations meublées permet aux investisseurs de bénéficier d’exonérations fiscales intéressantes en plus d’un revenu locatif stable. Si le propriétaire entre dans le régime du micro BIC, il pourra bénéficier d’un abattement de 50 %. S’il choisit toutefois, le régime réel simplifié, il aura d’autres avantages (amortissement du coût d’achat, mobilier…). Enfin, les formalités pour louer en LMNP sont simplifiées.